Sémiotique et études qualitatives

Que l'on soit à Paris, à Lyon, ou à l'international, la sémiotique c'est l'étude des signes et des systèmes de signes, de leur sens et de leur interprétation.

Que l’on soit à Paris, à Lyon, ou à l’international, la sémiotique c’est l’étude des signes et des systèmes de signes, de leur sens et de leur interprétation.

Étude systématique des signes qui permettent la communication, qu’ils soient visuels, textuels, verbaux. L’analyse sémiologique s’intéresse au mode de production des messages, à leur articulation, leur sens explicite ou implicite, leurs référents.

Dans le marketing, la sémiotique visuelle est notamment précieuse pour la création et l’analyse des logotypes, packaging et créations publicitaires.

Elle permet notamment de rechercher comment certains signes peuvent contribuer à véhiculer plus efficacement un message publicitaire à l’intention du consommateur. « L’effet séméiotique, et non l’effet physique, est l’interprétant dynamique. Le signe peut produire des interprétants dynamiques qui sont des sentiments, des émotions ou des humeurs. On peut classer un signe en fonction de ces interprétants affectifs par les signes sympathiques », écrit David Savan.

Parce que la sémiologie chère au linguiste Ferdinand de Saussure est souvent considérée comme une science générale des systèmes de signes, on utilise parfois comme synonyme le terme de « sémiotique », ou encore « sémiotique » dans le respect de l’orthographe grecque chère à Charles Peirce.

Certains puristes mettent parfois en avant des différences entre sémiologie et sémiotique. Dans tous les cas, la sémiologie ne doit pas être confondue avec la sémantique (semantics). La sémiologie est souvent mise à profit par le marketing : « La détermination d’un positionnement d’une marque passe d’abord par l’analyse des “positions” des autres marques.

https://actfuture.com/wp-content/uploads/2021/03/SemiotiqueRond-320x314.jpg

La sémiologie qui analyse les signes, les sens et la sensibilité des marques est alors un outil en phase avec cet objectif marketing, et ceci d’autant plus lorsqu’on élabore une analyse dynamique qui met à jour les créneaux de communication dépassés et ceux qui se constituent », analyse Renaud Degon.

La suppression des stéréotypes du design :le design n’est pas une notion uniquement matérielle. L’univers du digital a d’ailleurs assimilé ce concept, les grandes entreprises du web utilisent aujourd’hui le Design Thinking pour créer des plateformes user-friendly.

Le fait d’être prêt à investir.

Le Design Thinking pourrait s’apparenter à de la R&D. Il demande une longue phase d’analyse pour développer un produit adéquat. La recherche coûte cher et demande un certain investissement financier et humain.

Bien utilisé, il peut devenir une arme redoutable qui permettra de se démarquer de la concurrence, voire de l’éclipser. La nouveauté est aujourd’hui cruciale dans un objectif de conquête commerciale. Le Design Thinking permet d’atteindre une capacité d’innovation considérable.

ACTFUTURE
Nous contacter
2, rue Saint-Paul
92200 Neuilly-sur-Seine - France
SARL au capital de 250 000 €
RCS 75 B 304 952 443 00030
16, rue André Gide
75015 Paris
0033(0)1 88 32 15 69
46, rue Victor Hugo
69002 Lyon
0033(0)4 28 29 85 31
contact@actfuture.com

    Les champs requis sont marqués d'un *
    ACTFUTURENotre siège social
    2, rue Saint-Paul
    92200 Neuilly-sur-Seine - France
    SARL au capital de 250 000 €
    RCS 75 B 304 952 443 00030
    Nos réseaux sociaux
    Suivez notre actualité sur les réseaux sociaux et restez connecté à nos nouveaux défis.